La fascination des albums « repackage »

Depuis quelque temps, on observe que le phénomène du repackage (ou la réédition) d’album se multiplie dans le milieu de la K-pop. Ce n’est pas une nouveauté, d’autres artistes l’ont fait bien avant. 

Cette réédition, parfois intitulée « Deluxe Version », est une occasion pour certains de présenter des chansons inédites. Mais pas assez pour en faire un album complet à part entière. Cela pouvant être vu comme une extension du projet initial. Comme le cas d’Orelsan avec son album « La fête est finie » sorti en 2017, qui voit son repackage arriver un an plus tard avec « La fête est finie – épilogue ». Composé de onze titres supplémentaires. C’est aussi l’occasion pour d’autres de présenter des versions remixées de leurs chansons. Comme Boys Noize avec l’album « Mayday Remixes Pt. 1 & 2 » en 2017.

Bien évidemment le repackage est aussi un coup marketing, profitant parfois des périodes de fêtes pour ajouter deux ou trois chansons dans le même esprit. Comme c’est le cas avec Twice qui compte plusieurs rééditions. Par exemple avec leur mini album « Tiwcecoaster : Lane 1 » sortie en 2016, qui se voit affublé de deux titres en plus en 2017 avec la version « Twicecoaster : Lane 2 ». Knock Knock et Ice Cream, pour s’adapter à la saison hivernale. On retrouve la même formule avec l’album « Merry & Happy », repackage de « Twicetagram ».

Cover album Twice
Exemple des divers repackage de Twice
(gauche = original, droite = repackage)

Le champion en la matière ces derniers temps en K-pop, c’est bien SM Entertainment. Chaque sortie de la formation NCT semble être accompagnée d’un repackage. Comme le très évident « Resonnance pt. 1 » album sorti l’été 2020, qui préméditait un « Resonnance pt. 2 » sorti quelques mois plus tard. Ou bien plus récemment, la réédition « Hello Future » (2021) de la sous-unité NCT Dream, dans la foulée de l’album « Hot Sauce ». Dans la même agence, on peut aussi citer SHINee avec l’album « Atlantis » (réédition). Et les artistes féminines ne sont pas en reste non plus, avec l’album « The Reve Festival : Finale » de Red Velvet (2019), qui compile, en plus de titres inédits, deux autres mini-albums.

NCT Dream – Hello Future

La recette, bien entendu, n’appartient pas qu’à SM Entertainement et de plus en plus d’autres groupes ou artistes solo reprennent la méthode. Le cas est visible aussi avec BTS. Vous retrouvez par exemple les titres de « Map of The Soul : Persona » (2019) sur l’album « Map of The Soul : 7 » (2020). D’ailleurs, bientôt, vous pourrez découvrir le repackage de Ha Sung Woon (하성운) (ancien membre de Wanna One et HOTSHOT) avec « Select Shop », réédition de « Sneakers » (que je vous recommande vivement). Dont la sortie est prévue pour le 9 août 2021.

Ha Sung Woon – Sneakers

Chacun a sa façon et son intention de faire son repackage d’album. Cependant avec sa multiplicité et intervenant souvent deux ou trois mois après la première version, on a tendance à plus croire à un outil marketing qu’un projet artistique réellement pensé comme tel. Comme chez SM Entertainment avec NCT. Une chose est sûre, les agences de K-pop sont les championnes du marketing.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.