Focus sur les rookies de la K-pop : Skyle

Cette rubrique s’intéressera à quelques nouveaux groupes (rookies) qui viennent de débuter dans le milieu de la K-pop. Sans traîner, voici le premier sur lequel nous allons faire notre focus.

SKYLE

SKYLE est un jeune girl group produit par Good Luck Entertainment qui vient de faire ses débuts ce mercredi 4 août avec leur single Fly Up High.

Il est composé de 4 membres : Chaeyeon (김채현) (leader, chanteuse principale), Ginny (烏日尼) (rappeuse), Erin (곽다영) (visuel) et Ujeong (이유정) (danseuse principale). Chaeyeon auparavant, avait intégré le groupe ALLS-GIRLS, mais ce dernier s’est séparé avant même leurs débuts. Ginny, avait initialement intégré le futur groupe de US Media Entertainment, DMZA, pour le quitter en 2020 et intégrer SKYLE.

Le nom du groupe signifie : Show the Kinetic & Youth Leading a new Episode

Erin Skyle MV
Chaeyeon
Ginny Skyle MV
Ginny
Chaeyeon Skyle MV
Erin
Ujeong Skyle MV
Ujeong

Leur musique au concept girl crush et aux visuel queen baroque est la marque du moment chez les groupes féminin. Les femmes peuvent ainsi véhiculer un message d’affirmation de soi. Cherchant à projeter une image de femme indépendante, forte et badass, à l’instar de 2ne1, Blackpink ou encore Everglow.

Skyle – Fly Up High

Concept et production musicale

D’ailleurs, en parlant de Blackpink, on sent une légère inspiration dans l’image du groupe, le style musicale et les voix. Notamment lorsque la voix dUjeong peut nous surprendre au premier couplet, tant elle se calque sur celle de Jennie. Ainsi que la présence de la vibe orientale dans la production musicale, l’accent sur les parties rap et le fait d’être 4 membres.

Mais ne tombons pas dans la paranoïa ! Il ne faut pas voir là une copie, mais peut-être une inspiration. Blackpink étant le groupe de K-pop féminin le plus populaire à l’heure actuelle, il est normal qu’aujourd’hui elles en inspirent les plus jeunes. Et c’est aussi par leurs messages transmis qu’elles ont acquis cette notoriété. De voir un nouveau girl group comme SKYLE avec des airs de Blackpink, c’est plutôt positif pour ce que le groupe de la YG Entertainment a laissé dans l’histoire de la K-pop.

Pour la partie musicale, l’instrumental, sur fond de musique orientale et de flûte, évite la cacophonie et permet de laisser les couplets de rap s’exprimer avec puissance. Aux refrains, la production bascule dans un style Big Room explosif qui peut sembler excessif. Comme s’il y avait une nécessité d’en faire trop pour faire comprendre que les filles nous font du badassLe morceau s’aligne alors aux côtés des drop puissant comme Boombayah (Blackpink) ou Adios (Everglow), mais là recette n’est pas aussi efficace. En bref, c’est du bruit, bien rythmé, entraînant et qui possède une belle couleur musicale avec son esprit oriental.

Analyse du clip

Concernant le MV (Music Video), bien entendu, il faut prendre en compte le fait que Good Luck Entertainment est une petite agence dont les moyens sont limités. Ce qui se ressent dans l’utilisation, un peu excessive, de fonds verts pas si bien détourés et un peu kitsch pour les mood choisi (1). Ensuite, cela colle à l’esprit musical oriental et les codes vestimentaires queen baroque. Cependant, la 3D utilisée n’est pas très convaincante.

Ginny fond vert skyle mv
(1) Petite erreur du traitement du fond vert (en haut à droite)

Peut-être qu’en exploitant un peu plus quelques décors, le MV aurait pu avoir une identité visuelle plus marquée. Comme en retirant les draps des meubles dans l’immense pièce qui semble être une sorte de salon d’antiquaire. Quelques plans rapprochés en plus sur les filles dans ce cadre-là, en exploitant plus le mobilier, aurait pu s’ajouter (2).

MV skyle salle draps
(2)

D’ailleurs, on peut noter une très belle composition du décor et de la lumière lors de la séquence de Ginny et de ce beau mur floral (3). Ainsi que la scène où les membres tombent leurs masques une à une dans un très beau clair-obscur (4). Et tout simplement, l’utilisation des projecteurs lumineux colorés qui se distordent, qui auraient pu aussi être un peu plus exploitées (5). Pouvant aussi contraster avec la lueur blanche de la scène des masques et marquants plus fortement le changement d’état des chanteuses si l’on suit l’histoire du MV.

Ginny skyle mv mur fleurs
(3)
Clair obscur Ujeong skyle mv
(4)
Ujeong light skyle mv
(5)

Restons cependant indulgent par rapport aux moyens que peut apporter la production pour le MV. Mais il est intéressant de noter tout de même ce qui est bon ou moins bon, parce qu’au moins, c’est un clip pour lequel il y a des choses à dire. D’autant que sa lecture est clairement lisible et sans comprendre les paroles, on voit aisément le message transmis, le changement d’état et l’évolution des chanteuses au cours de l’histoire.

Verdict

SKYLE est une bonne découverte, qui on l’espère se démarquera petit à petit dans ce raz-de-marée de nouveaux groupes que nous apportent 2021. Le point fort du groupe, c’est leur capacité à maîtriser à la fois le rap et le chant sans que l’on puisse être catégorique sur leur spécialité entre les deux. Et ça, il faut le préserver ! Attention cependant au mixage final qui semble fait à la va-vite !

Je vous laisse streamer Fly Up High et au passage écoutez leur envoûtante b-side track DA DA DA disponible sur le même single.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.